Bienvenue sur le blog Hierodule!

La baronne assignée en justice

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Ian Hamel, Parisian. hamel@edipresse. ch

Le 12 août dernier, au cœur de l’été, le procureur général de Genève a reçu une lettre recommandée lui demandant de notifier à Ariane de Rothschild, domiciliée au château de Prégny, une assignation devant le Tribunal de grande instance de Paris. De quoi s’agit-il? Sophie Mougin, directrice de la société Hoa, s’est occupée pendant cinq ans de la communication et des relations publiques du baron Benjamin de Rothschild, et de ses établissements bancaires, comme la Banque Privée Edmond de Rothschild à Genève. Le 11 janvier 2008, Sophie Mougin reçoit une télécopie d’Ariane de Rothschild, l’épouse du baron, lui notifiant la cessation immédiate de ses relations avec «l’ensemble des entités du groupe LCF Rothschild».

En d’autres termes, Sophie Mougin s’est fait virer du jour au lendemain. Or sa société Hoa réalise de 90 à 95% de son chiffre d’affaires avec le baron de Rothschild et son groupe. Le 25 mars, elle dépose une première plainte devant le Tribunal de commerce de Paris. Et le 12 août une nouvelle plainte, mais cette fois contre Ariane de Rothschild, au Tribunal de grande instance. Sophie Mougin lui reproche de se comporter en dirigeant de fait du groupe LCF Rothschild. Mais la baronne n’a pas de fonction officielle dans les multiples sociétés (banques, hôtels, compagnie vinicole), présidées par son époux, Benjamin.

L’effacement du baron

Cette assignation n’a rien d’anecdotique. En effet, une audience du Tribunal de grande instance est publique. Elle peut être l’occasion de laver le linge sale devant la presse. Et d’évoquer les raisons de l’effacement de Benjamin de Rothschild, 45 ans. Le 28 septembre 2007, il avait blessé très légèrement une gardienne de la paix en faction devant la présidence de la République française avec un stylo laser! Depuis, les apparitions du baron se font de plus en plus rares. La Lettre A, une publication économique confidentielle, révèle qu’il n’était même pas présent lors de l’annonce de la prise de participation de 20% de la Bank of China dans la filiale française LCF Edmond de Rothschild le 18 septembre dernier.

La société Hoa réclame à la baronne 500 000 euros (770 000 francs) à titre de dommages et intérêts. Interrogé par «Le Matin Dimanche» sur cette affaire, l’avocat Didier Bottge, membre du conseil d’administration de Holding Benjamin et Edmond de Rothschild et de LCF Holding Benjamin et Edmond de Rothschild, domiciliés en Suisse, n’a pas souhaité nous répondre. Y

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »